Lester Havard
Pas encore inscrit ? Allez, bouge, t'auras un cookie o/

Lester Havard

Nouveau design en cours d'installation ;)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez| .

La forêt, lieu de cachotteries [ Aemi Keiko & Prudence A. Sherwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Prudence A. Sherwood
Nobody is perfect, but I'm the only perfection


Messages : 42
Date d'inscription : 17/06/2013
Localisation : Quelque part loin de toi <3




MessageSujet: La forêt, lieu de cachotteries [ Aemi Keiko & Prudence A. Sherwood] Lun 24 Juin - 19:15



Aemi KEIKO  & Prudence A. Sherwood


Eh, la parano, arrête de regarder derrière toi








00 :03 > Lieu : Chambre <
Il fait nuit. Je dors pas, j’arrive pas à dormir d’ailleurs. L’ambiance est lourde, l’air est lourd aussi comme si un orage se préparait. Je suis allongée sur mon lit, hors des couvertures, je ne supporte pas la chaleur. J’aime pas cet air moite, c’est flippant, surtout cette odeur d’humidité pesante. Ca fait comme dans la jungle mais dans une pièce d’un château flippant. Je regarde les aiguilles du cadran du réveil qui continuent leur lente danse. Le temps passe lentement. Je soupire, j’ai quitté mon père pour me retrouver dans cet endroit qui ressemble à  une prison, une prison pour des malades mentaux. Enfin une prison pour des gens anormaux, les directeurs doivent être sadiques et se délecter de notre souffrance.
 
01 :32 > Couloir <
 
Mes pieds nus se posent sur le sol glacial de pierre. Malgré l’air chaud ambiant, les murs et le sol sont glacials. J’essaye d’être discrète, je rase les murs ma silhouette se découpe sur les murs de papier peint du couloir, la lune est blafarde dehors. A travers ces vitres, on peut distinguer les alentours du château. Je me sens épiée, vous savez ? Cette impression qu’un regard se pose sur vous, qui vous fixe et dès que vous vous retournez vous ne trouvez rien. Et bien cette impression me fait frissonner l’échine, je ne panique car je suis assez calme, mais çà me fait devenir méfiante, je suis un poil parano quand même.
 
0 1 :34 > Couloir & Escaliers <
 
Punaise, j’ai de plus en plus l’impression que quelqu’un me suit. Je descends les marches froides en évitant soigneusement la cinquième marche qui grince pour me retrouver dans un autre couloir. On dirait un labyrinthe, ce château. Il fait plus sombre. Les nuages commencent à couvrir la lune. J’aime pas le noir complet, je perd vraiment tout mes moyens dans l’obscurité totale où je n’ai plus mes repères.  Bon, il ne fait pas encore trop sombre, hein.
 
01 :47 > Le devant de la forêt inquiétante <
 Là, je suis devant cette foret, un regroupement d’arbres, au moins cachée de ces broussailles, j’vais pouvoir m’en griller une.  A l’abri des regards indiscrets, car je suis avant tout une élève modèle. Après, je vois pas qui pourrait me surpasser, hein.


Halo
_________________
PRUNDENCE A. SHERWOOD

" Even if you are the best, you can do some mistakes, maybe I can't because I'm the simple perfection "
Mon Atelier ♦️

Spoiler:
 



Ancien Avatar


Dernière édition par Prudence A. Sherwood le Dim 28 Juil - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin cynique. ~

avatar

Aemi Keiko
Admin cynique. ~


Messages : 58
Date d'inscription : 12/06/2013
Localisation : Tu vois la maison là-bas ? Et bah j'y suis pas.




MessageSujet: Re: La forêt, lieu de cachotteries [ Aemi Keiko & Prudence A. Sherwood] Lun 24 Juin - 20:25

V.I.D.E
~

   Ce soir, le plafond n'a rien de plus intéressants que les autres nuits que j'ai passé à le regarder. Pourtant, je le fixe inlassablement. En regardant bien, on pouvait y remarquer des détails. De futiles marques, qui ont quand même leur importance, car elles appartiennent au passé. Et le passé fait ce que nous somme dans le présent et façonne notre futur avant même qu'on ait le temps d'y penser. C'est comme ça, qu'on peut prendre connaissance de la violence régnant dans ce lieu avant d'ouvrir les yeux, avant de pouvoir regarder de près ce qu'il s'y passait. Là, dans le coin, on peut remarquer un renfoncement dans le mur. Un coup. Et ici, sur le sol, on voit clairement se dessiner une tâche de sang, indélébile. Un autre. Il serait trop long de faire la liste, mais je tiens à vous faire remarquer les entailles faîtes au couteau, gravées dans la pierre, tel des jours que l'on aurait compté. Mais des jours avant quoi ? Avant de partir. Et le seul moyen de s'enfuir de cet endroit, c'est de mourir. Et encore. On ne sort toujours pas du territoire du château. On est enterrés dans un cimetière, situé dans une colline appartenant du patrimoine. Vous savez, lorsqu'on entre ici, on est presque oubliés. Les familles demandent rarement les corps. Mais peu importe.

I.N.S.O.M.N.I.E
~

Je suis insomniaque, donc je n'arrive pas à dormir. Je ne peux pas dormir. Pourquoi ? Ne me demande pas pourquoi, si tu ne veux pas connaître la réponse. D'ailleurs, tu n'auras pas de réponse, je n'ai pas envie d'en parler. C'est déjà suffisamment dur d'y penser. Bref. Sortant de ma torpeur, je me lève et m'étire, découvrant mon ventre blanc. Pas la peine d'enfiler autre chose, il n'y a personne dehors. C'est pour ça que je sors en débardeur et en culotte, pieds nus. Tant pis pour les bouts de verre qui pourraient traîner par terre, la douleur ne peut pas faire plus mal que ma souffrance intérieur. Et j'aurai sans doute déjà vu pire.

C.O.L.D
~


Silencieuse. j'avance, sans aucun bruit. je suis une ombre, parmi les ombres. personne ne me voit, personne ne m'entend. En même temps, il n'y a pas âme qui vive dans ce couloir sombre. Du moins, en apparence. Il ne faut pas croire que les gens soient sages ici. il y en a toujours pour traîner. Je vous rappelle que nous sommes dans une maison de redressement. Un endroit pour les jeunes délinquants, les tueurs précoces et les emmerdeurs, comme ils disaient. ils ? c'est tout ce qui fait partie de l'administration. A leurs yeux, nous ne sommes que de la vermine. Une distraction, un jouet. Mais un jour viendra ou ils s'en prendront plein la gueule. Ce jour ? Je serai là.

•••

La forêt est sombre ce soir là. Et les rayons pâles qu'auraient pu envoyer la lune étaient cachés derrière les hauts arbres. mais peu importe. la lumière ne sert à rien, si l'on sait ou marcher. Or, j'ai tout à fait connaissance de mon chemin: j'avancerai tout droit, jusqu'à tomber.
Halo
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La forêt, lieu de cachotteries [ Aemi Keiko & Prudence A. Sherwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lester Havard :: WRIGHT YOUR LIFE :: Aux alentours du château :: La forêt-